Actualités

S'il est des jeunes qui nous enflamment (voir ci-après), d'autres nous désespèrent. Ainsi de ces lycéens (et de certains de leurs enseignants) qui font grève... pour plus de sécurité sanitaire ! On se dit qu'on a mal lu, on vérifie... Mais pourquoi plus de sécurité sanitaire puisque vous êtes déjà morts ! Réveillez-vous, de grâce, sortez de vos cocons.

Et que dire de ces artistes et techniciens, anesthésiés par leur "année blanche" et la rente mensuelle qu'elle induit, et qui trahissent leur mission de titilleurs, voire d'emmerdeurs. Quant aux programmateurs, n'en parlons pas...

Aux Arts Paisibles, nous ne pouvons nous résoudre au conformisme de la trouille et à la dictature molle qu'il appelle de ses vœux.

Vieux Néon (très imparfait lui aussi, sans aucun doute), sonne l'heure du réveil (après avoir 147 fois appelé au téléphone durant le premier confinement). Dans cette optique, il enregistre des chroniques. La première ce vendredi 6 novembre, à la salle Kaméléon de Kergrist, sous la houlette experte de Brice Taillandier (photo) et avec le concours de Catherine Dartevelle. Bientôt disponible sur ce site et sur You tube. Et d'autres chroniques vont suivre.

(voir le site de Vieux Néon)


Les 7èmes Mots-Maillons, c'est fini. Hélas plus tôt que prévu.

Il en restera la trace désormais légendaire du périple de Vieux Néon et de sa brouette, 189 kilomètres pour de vrai à travers le Morbihan (voir le site de Vieux Néon). Et le souvenir d'une Constance Prosto-Fangio lancée dans l'art lyrique, au grand émoi des nombreux élèves de la Dictée Dingue. Et celui d'un Concours de Grandiloquence marqué par la performance des jeunes "Grandilocateurs", qui méritent l'hommage ci-après:

Hommage aux Grandilocateurs !

Les Arts Paisibles sont sous le choc, comme l'écrivent les mauvais journalistes.

Ils ont 12 et 17 ans, et il y a donc peu de chances que le Covid s'en occupe... C'est regrettable pour les orateurs plus anciens... Et ils ont un sacré talent. Au point qu'ils ont terrassé le Concours de Grandiloquence en cumulant les trois premières places (texte-nique, artistique et combiné). Impressionnant ! Et bien revigorant en ces temps de sinistrose panurgique.

N'écoutez pas les étouffoirs, jeunes gens.
Votre place est... à notre place !

Foncez, vivez, créez.

Et puis faites-nous rire et rêver (pour vous faire pardonner !).

 


Souvenir de Lescouët

Lescouët-Gouarec, un bien joli village costarmoricain de 230 habitants. Et 180 spectateurs pour le festival Empreintes d'Artistes, qui y proposait une journée absolument magique. La fine équipe des Arts Paisibles en était, ainsi que quatre plasticiens émérites et une formidable équipe de bénévoles. Ma doué, quelle rencontre! Thésée (alias Matthieu Gourmel) y fit forte sensation, et sa brouette-Minotaure aussi! Une performance intense et singulière, ce jour-là doublée d'une création in vivo du peintre Mimi Labeyrie.


 

Les Apérimots sous visière à l’Atelier du pain.

À l’invitation de l’Atelier des pains, nous apérimotâmes en la ferme de Kirnino, à Pluméliau, dans le cadre des Petits déjeuners à la ferme proposés par le Groupement des agriculteurs biologistes du Morbihan. Beau succès (170 couverts) pour cette matinée charmante et vivifiante. Et ce en dépit des masques... et visières !


 

Photos du site réalisées par Meffe &  Alexis Voelin

et  Luc Cavellec pour la Dictée Dingue

les arts paisibles


Les Arts Paisibles

Mairie - 56310 Melrand
contact@lesartspaisibles.net
06 07 26 43 86

et sur Facebook